NEXT STATION
1990

 

Acquisition de Bertrand 

Date acquisition : 2022
Donateur : Bertrand Thiébaut - Collection privée


Donateur bam 1
 



HISTORIQUE DU MODÈLE

L’idée originale de Steve Jobs était de concevoir des ordinateurs pour les établissements scolaires et universitaires. Sa nouvelle société, à laquelle se joignent cinq anciens employés d’Apple, bénéficie rapidement du financement du milliardaire américain Ross Perot. Jobs, extrêmement soucieux de l’aspect physique des ordinateurs, décide de donner à ses produits une esthétique incomparable. Ce seront des cubes noirs dessinés par Hartmut Esslinger, et un logo à la typographie originale, imaginé par Paul Rand, et symbolisant cette forme.

Le but de NeXT était la conception, la construction et la vente d’ordinateurs. Mais en complément du matériel, placé sous la responsabilité de Rich Page qui avait participé au lancement de Lisa chez Apple, NeXT a dû développer un système d’exploitation spécifique pour ses ordinateurs. C’est une équipe menée par Avadis Tevanian, l’un des principaux développeurs du micro-noyau Mach, qui est chargée de mettre au point le nouveau système baptisé NeXTSTEP. Des ingénieurs français comme Jean-Marie Hullot et Bertrand Serlet rejoignent alors la société.

En 1987, l’usine de production de NeXT, située à Fremont, était en mesure de fabriquer 150 000 machines par an. Canon décide d’investir 100 millions de dollars dans l’entreprise, puis IBM accepte finalement, en 1989, de verser 65 millions de dollars pour obtenir la licence de NeXTstep. Cette rentrée d’argent permet à la société de se maintenir à flot, mais des dissensions apparaissent dans l’équipe et une partie des cadres quitte NeXT au moment où les premiers modèles du NeXT Cube sont commercialisés. Les ventes restent confidentielles. Canon, inquiet de son investissement, injecte alors 30 millions de dollars de plus dans l’entreprise.
Le NeXT de Tim Berners-Lee au CERN (1991). En juin 1991, Ross Perot n’a plus confiance dans la société et démissionne du conseil d’administration. En 1992, Rich Page quitte NeXT. Canon doit encore subventionner l’entreprise, apportant 55 millions de dollars supplémentaires. Mais Jobs persévère et au total, 50 000 machines NeXT seront vendues. C’est sur un ordinateur NeXT que Tim Berners-Lee développe le WorldWideWeb au CERN. John Carmack également utilise un NeXT Cube pour développer deux de ses jeux vedettes : Wolfenstein 3D et Doom.


CARACTÉRISTIQUES & DESIGN

La NeXTstation est la dernière station de travail développée, fabriquée et vendue par NeXT, entre 1990 et 1993. Elle fonctionnait sous NeXTSTEP. La NeXTStation était une mise à jour du NeXTCube, plus abordable. Plusieurs modèles furent proposés :
NeXTStation : monochrome, 25 MHz
NeXTStation Turbo : monochrome, 33 MHz
NeXTStation Color : couleur, 25 MHz
NeXTStation Turbo Color : couleur, 33 MHz, la dernière de la série.
Au total, NeXT a produit environ 50 000 de ces machines.

Les NeXTStations étaient livrées, selon les modèles, avec un moniteur monochrome noir et blanc, le MegaPixel 17 pouces, ou un moniteur couleur 17 pouces, le Fimi. Ce dernier dispose d'une connectique 13W, permettant d'utiliser des moniteurs Sun, SGI, dotés de la même connectique et disposant de la synchronisation sur le vert. Les NeXTStations couleurs ont besoin d'un périphérique externe pour produire le son et connecter clavier et souris, la SoundBox. Enfin, sur certains modèles, il est possible d'utiliser des claviers et souris ADB d'origine Apple. Sur les autres, même si le connecteur est identique, il n'y a pas compatibilité.
Les NeXStations sont souvent nommées Slab, ou NSlab.


Année de lancement du modèle
1990

Système d'exploitation
NeXTSTEP

Clavier
85 touches.
Souris

2 boutons opto-mécanique.
Microprocesseur

Motorola 68040, 25 MHz ou 33 MHz (Turbo).
Mémoire

8 Mio (12 Mio pour la NeXTstation Color), et jusqu'à 32 Mio dans les modèles non-Turbo, 128 Mio dans les versions Turbo. Les modèles Turbo disposent de connecteur SIMM 32 bits, alors que les modèles à 25 MHz disposent de 8 connecteurs SIMM 8 Bits. NeXTStep ne gère que 128 Mio au maximum.
Définition d'écran

1120 × 832.
Couleurs :

NeXTstation : 4 (noir, blanc, 2 niveaux de gris) ;
NeXTstation Color : 4 096 couleurs (sur 12 bits) avec canal alpha sur 4 bits.
Processeur

de signal numérique (DSP) Motorola 56001 cadencé à 25 MHz (16 bits, 44,1 kHz, stéréo, 24 Kio RAM, extensible à 576 Kio).
Haut parleur :

intégré dans l'écran, ou dans la SoundBox pour les modèles couleurs.
Entrées/sortie :

• connecteur interne SCSI
• connecteur externe SCSI2, DSP, sortie vidéo,
• connectique propriétaire pour la l'imprimante laser NeXT,
• deux connecteurs RS-423, réseau Ethernet 10BASE-T et 10BASE.
Mémoire de masse

lecteur de disquettes 3,5 pouces (2,88 Mio), disque dur de 105 Mio à 4 Gio.
Une capacité supérieure peut être utilisée mais le système d'exploitation ne peut utiliser une partition de taille supérieure à 4 Gio.
Système d'exploitation

NeXTSTEP, OPENSTEP. NetBSD peut fonctionner sur certain matériels NeXTstation.
Périphériques

Modem, imprimante laser NeXT, lecteur de CD-ROM NeXT.
Prix

NeXTstation 4 995 dollars US, NeXTstation Color 7 995 dollars, NeXTstation Turbo US 6 500 dollars.


ENCOMBREMENTS

Longueur du produit
36,5 cm

Largeur du produit
39,8 cm
Epaisseur du produit
6,4 cm

Poids du produit
6 kg

 

 

 


COMMUNICATION

Pub nextstation by bam1

Pub nextstation by bam4

Pub nextstation by bam3

Pub nextstation by bam4 1


 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire